Biographie

Jean-François JACQ est né en 1964, au Havre. Son parcours est des plus chaotiques. Internement psychiatrique à quinze ans, par erreur. Longue période de paralysie suite à une maladie rare (syndrôme de Guillain-Barré). Il crée son entreprise à dix-huit ans. Echec sur fond d'assassinat et d'escroquerie. S'en suit plusieurs années passées à la rue. Après un passage, en 1993, au sein de Génération Chaos, troupe de théâtre monté par Marc'O et répétant à l'hôpital de Ville-Evrard, dans le pavillon désaffecté où fût interné Antonin Artaud, il intègre l'année suivante la compagnie de Dan Vimard, le Kaléidoscope Bleu. Installée aux Frigos, Paris XIII, il y travaille jusqu'en 2005, en tant que comédien et metteur en scène. Parallèlement, et bien qu'ayant interrompu ses études en BEP, il s'inscrit en filière Arts du spectacle à l'université Paris VIII en 1992, seule fac en France où il est possible d'entrer sans le bac, et y décroche une Licence en Arts du spectacle, en 1995. S'en suit une longue de série de pièces de théâtre, principalement pour le Kaléidoscope Bleu, en qualité de co-auteur, comédien et metteur en scène. Ce chantier de nos mémoires de Dan Vimard (1994), Les sans terre de Dan Vimard et Philippe Tancelin (1995), Le nuage en pantalon de Maïakovski (1995), Harold et Maude de Collin Higgins, créé aux Bouffes Parisiens puis en tournée en province, avec Danielle Darieux (1995/1996), Rien dire de plus de Dan Vimard (1996), La paix de Lysystrata, adaptation de Dan Vimard (1996), La citadelle du vertige d'après William Shakespeare (1998), Loft etc. de Jean-François Jacq (1999), Ella Gericke de Manfred Karge (1999), Nada de Jean-François Jacq (2001), La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès (2001), Profil bas de Noël Lafon (2002), Zoo de Dan Vimard (2002), La disparition de Dan Vimard (2003), Lent, douloureux, triste et grave de Dan Vimard (2005), puis des lectures mises en spectacle : Poètes des cinq continents au Lucernaire (2007), Les voyages enveloppés d'orage de Dan Vimard (2008), Tour de France de Dan Vimard (2014). En 1998, il publie Heurt Limite (récit incantatoire), premier récit autobiographique. Puis en 2008, dans le cadre des hors-séries de la Nef des Fous, une première version de son récit Hémorragie à l'errance  (Genèse), dont la version définitive est publiée en octobre 2012. Cette même année, il publie une biographie consacrée au groupe Lili Drop et à son chanteur (et ami) Olive, Le soleil noir du rock français : Olivier Caudron, de Lili Drop à Olive, chez l'Ecarlate. En 2014, dans une biographie consacrée au rock français - et à une certaine époque : 1977/1983 - il se penche sur le destin fabuleux d'un autre groupe essentiel en publiant Bijou : vie, mort et résurrection d'un groupe passion, chez l'Ecarlate. Un nouveau récit autobiographique, Fragments d'un amour suprême, paraît en mars 2016, chez Unicité, tandis qu'une nouvelle biographie rock est programmée,pour le début de l'année 2017. 

7133 100955563255664 238214 n   

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau