Alors vous voulez être écrivain ?

Bukowski review jpg

si cela ne sort pas de vous comme une explosion/ en dépit de tout, / n’écrivez pas./ Si cela ne vient pas sans sollicitation de votre cœur et votre esprit et votre bouche et vos tripes,/ n’écrivez pas. / S’il vous faut vous asseoir des heures / à fixer votre écran d’ordinateur / ou plié en deux sur votre machine à écrire/ à chercher les mots,/ n’écrivez pas./ Si vous le faites pour l’argent ou la gloire,/ n’écrivez pas. / Si vous le faites parce que vous voulez/ mettre des femmes dans votre lit,/ n’écrivez pas./ S’il vous faut rester assis là/ réécrivant encore et encore, / n’écrivez pas. / Si c’est déjà difficile rien que d’y penser,/ n’écrivez pas./ Si vous essayez d’imiter l’écriture de quelqu’un d’autre,/ oubliez./ Si vous devez attendre que cela rugisse hors de vous,/ alors attendez patiemment./ mais si cela ne rugit jamais hors de vous,/ alors faites autre chose. / S’il vous faut le lire à votre femme/ ou votre compagne ou à votre compagnon/ ou vos parents ou qui que ce soit,/ vous n’êtes pas prêt./ Ne soyez pas comme tant d’écrivains,
ne soyez pas comme ces milliers de gens qui se targuent d’être écrivains,/ ne soyez pas superficiel et ennuyeux et prétentieux, ne vous consumez pas d’un amour narcissique./ Les librairies du monde ont/ baillé jusqu’à s’assoupir d’écrivains/ comme ceux-là./ N’en rajoutez pas./ N’écrivez pas./ A moins que cela ne sorte de votre âme comme une fusée,/ à moins que rester muet ne vous rende fou ou suicidaire ou assassin./ N’écrivez pas./ A moins que le soleil en vous/ ne vous brûle les tripes,/ N’écrivez pas./ Quand le moment viendra,/ et si vous avez été choisi,/ cela se fera tout seul et cela continuera/ jusqu’à votre mort ou jusqu’à ce que cela meurt en vous./ Il n’y a pas d’autre manière/ et il n’y en a jamais eu d’autre.

Charles Bukowski. Poème posthume publié en 2003. 

Lecture écriture Charles Bukowski

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau