1995...

Macadm 1995 rafraichi

1995. Je venais d'obtenir ma Licence en arts du spectacle (via Paris 8, seul fac où l'on peut rentrer sans le bac, n'ayant jamais au lycée). J'habitais le quartier de Montparnasse. Situation des plus précaires, mais il en a toujours été ainsi. Je vivais dans une chambre de bonne de 8m² (j'allais de chambre en chambre, le luxe, après 5m²). J'étudiais à la fac ou à Beaubourg, car dans mes 8m², j'hébergeais un jeune ami asiatique à la rue et dans un sale état (paix à son âme), ainsi qu'un couple aussi à la rue et dont la jeune compagne était enceinte. Quatre matelas posés à même le sol. Et pour le reste. Je faisais à la fois la manche, tout en vendant le Macadam (journal vendu par les sdf) aux abords de la gare. Je venais donc d'obtenir ma licence haut la main (17 de moyenne), puis dans la foulée de perdre ma chambre non déclarée. Un intermède de quelques semaines chez un acteur de renommé m'ayant ouvertement dragué à la gare, proche de Chereau (je n'en dirais pas plus à ce sujet), puis je me suis retrouvé pour quelques mois et pour la énième fois à la rue, mon territoire, où j'ai déjà passé quelques années. 
Photo extraite d'une interview (" Un espoir pour la vie ") parue dans Macadam en 1995. Article retrouvé par hasard, quelques années plus tard... 

écriture Journal jean-François Jacq

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau